Pour la "réforme" en question,

elle a eu lieu en 1990! mais n'a jamais été appliquée jusque là

je me souviens qu'entre collègues, on rigolait:

"non mais franchement, tu me vois écrire un nénufar? ou un ognon?

alors le chapeau de la cime ne tombera plus dans l'abîme?

non, ça ne va jamais marcher, on fera les "mammouths", immobilisme et rien ne bougera!"


en effet, nous avions raison, rien n'a bougé jusqu'à ce que...

2015-2016: voilà que l'industrie de l'édition tout-à-coup se réveille!

ce sont donc les éditeurs qui viennent de demander à ce qu'on applique "ENFIN" les directives vieilles de 16 années que tout le monde avait oubliées et enterrées sans regrets!

 

Et voilà, comment pourrait-on contester? le gouvernement ne le peut pas, donc 2400 mots vont avoir une autre ortograf'!

il s'agit bien entendu d'une orthographe alternative, l'ancienne n'étant pas prohibée

mais les manuels scolaires en tiendront compte


quelles nouvelles règles pour quels nouveaux mots?


On peut enlever les accents circonflexes sur les lettres i et u (exception cependant pour des mots prêtant à confusion: mûr, sûr, dû ...)

certains mots composés ne le seront plus (millepatte, portemonnaie, picnic, weekend, ...)

d'autres auront un pluriel irrégulier (des après-midis, ...)

le verbe laisser au perticipe passé pourra être invariable (elles se sont laissé rejoindre, ...)


donc au lieu de simplifier tout, il y aura davantage d'exceptions à retenir: 2400 en tout!


mais: calmos! l'orthographe antérieure est toujours valable et ne peut être pénalisable.

 

Ah, mes enfants, le français, quelle langue!