Accueil

smiley : regular_smile Berceuse cosaque

Казачья Колыбельная Песня

Berceuse cosaque

 

 

 

1. Спи, младенец мой прекрасный,

       Баюшки-баю.

Тихо смотрит месяц ясный

       В колыбель твою.

Стану сказывать я сказки,

       Песенку спою;

Ты ж дремли, закрывши глазки,

       Баюшки-баю. 

 

2. Сам узнаешь, будет время,

       Бранное житье; 

Смело вденешь ногу в стремя

       И возьмешь ружье.

Я седельце боевое

       Шелком разошью...

Спи, дитя мое родное,

       Баюшки-баю. 

 

3. Богатырь ты будешь с виду

       И казак душой.

Провожать тебя я выйду —

       Ты махнешь рукой...

Сколько горьких слез украдкой

       Я в ту ночь пролью!..

Спи, мой ангел, тихо, сладко,

       Баюшки-баю.

 

4. Стану я тоской томиться,

       Безутешно ждать;

Стану целый день молиться,

       По ночам гадать;

Стану думать, что скучаешь

       Ты в чужом краю...

Спи ж, пока забот не знаешь,

       Баюшки-баю. 

 

5. Дам тебе я на дорогу

       Образок святой:

Ты его, моляся богу,

       Ставь перед собой;

Да, готовясь в бой опасный,

       Помни мать свою...

Спи, младенец мой прекрасный,

       Баюшки-баю

 

Auteur: Mikhaïl Iourievitch Lermontov (1814-1841)

Lermontov a été officier dans le Caucase.

recceuil français de chansons: couverture


Transliteration

 

1. Spi mladyenets, moi prekrasný, 

bayushki bayu, 

tikho smotrit myesyats yasný 

f kolýbyel tvayu.

Stanu skazývat' ya skazki, 

pyesenki spayu, 

tý-zh dremli, zakrývshi glazki, 

bayushki bayu.

 

2. Sim uznayesh, budit vremya, 

branoye zhityo, 

smyelo vdyenish nogu f stremya 

i vazmyosh ruzhyo.

Ya sedeltse boyevoye 

sholkom razoshyu. 

Spi, ditya mayo radnoye, 

bayushki bayu.

 

3. Bogatýr tý budish s vidu 

i kazak dushoi. 

Pravazhat' tibya ya výdu, 

tý makhnyosh rukoi.

Skolko gorkikh slyoz ukradkoi 

ya f tu notsh pralyu! 

Spi, moi angel, tikho, sladko, 

bayushki bayu.

 

4. Stanu ya toskoi tomit'sya, 

byesutyeshno zhdat', 

stanu tselý dyen' molit'sya, 

po notsham gadat'.

Stanu dumat', shto skutshayesh 

tý f tshuzhom krayu. 

Spi-zh, paka zabot nye znayesh, 

bayushki bayu.

 

5. Dam tibye ya na darogu 

obrazok svyatoi, 

tý yevo, molyasya bogu, 

stav pyered saboi.

Da, gotovyas v boi apasný, 

pomni mat' svayu. 

Spi, mladyenets, moi prekrasný, 

bayushki bayu

 

*"Bayushki bayu" est l'expression russe pour endormir un bébé que l'on berce


 
Traduction française:
 

1. Dors, mon beau bon garçon,

"Bayushki Bayu",

Tranquillement la lune regarde

Dans ton berceau.

Je vais te raconter des contes de fées

Et te chanterde petites chansons,

Mais tu dois dormir, tes petits yeux fermés,

"Bayushki Bayu".

 

2. Le temps viendra où tu apprendras

La vie de soldat,

Avec audace, tu poseras ton pied dans l'étrier

Et tu prendras une arme à feu.

Le tapis de selle pour ton cheval de bataille

Je le vais coudre pour toi dans la soie.

Dors maintenant, mon cher petit enfant,

"Bayushki Bayu".

 

3. Tu vas ressembler à un héros

Tu auras l'âme cosaque

Je vais t'accompagner et te regarder partir,

Tu ne feras qu'agiter ta main.

Combien de larmes amères secrètes

Vais-je verser cette nuit!

Dors, mon ange, calmement, doucement,

"Bayushki Bayu".

 

4. Je vais me languir

Attendre inconsolablement,

Je vais prier les journées,

Et les nuits deviner,

quels sont tes ennuis

Loin, dans un pays étranger.

Dors maintenant, aussi longtemps 

que tu ne connais aucune inquiétude,

"Bayushki Bayu".

 

5. Pour la route, je te donnerai

Une petite icône sainte,

Et quand tu prieras Dieu, 

Tu la mettras juste devant toi,

En te préparant à la dangereuse bataille

S'il te plaît rappelle-toi de ta mère.

Dors, mon beau bébé, mon bon garçon, 

"Bayushki Bayu".

 

 

Paroles françaises édulcorées:

 

Doucement s'endort la terre

Dans le soir tombant

Ferme vite tes paupières

Dors petit enfant

 

Dors en paix près de ta mère

Fais des rêves bleus

Au matin dans la lumière

Tu t'élanceras joyeux

 

Sur ton lit la lune pose

Ses rayons d'argent

Quand s'apaisent gens et choses

Dors mon tout petit enfant

 

Mais ton père est brave et rude

C'est un vieux soldat

Fais dodo sans inquiétude

Mais ne tremble pas

 

A ton tour tu vas connaître

L'amitié des guerriers

Mais seulement tu devras mettre

Pied à l'étrier

 

L'air martial et l'âme digne

Loin tu partiras

De la main me faisant signe

Passant devant moi

 

Fais dodo paupières closes

Comme un vrai enfant

Sur ton lit la lune pose

Son regard apaisant.

 

 


Berceuse en Français très édulcorée:


« Doucement s’endort la terre

Dans le soir tombant

Ferme vite tes paupières

Dors mon tout petit enfant

 

Dors en paix près de ta mère

Fais des rêves bleus

Au matin dans la lumière

Tu t’élanceras joyeux

 

Sur ton lit la lune pose

Ses rayons d’argent

Quand s’apaisent gens et choses

Dors mon tout petit enfant  »

 

mercredi 05 décembre à 12h26 par fleurdatlas dans Musique | # | 4 commentaires

smiley : regular_smile T'as pas 10 dollards pour le taxi?

 


 

 

Tourné en 2013

Regardé avec les filles en avril 2014, on avait ADORE!

Acapulco!..

 

Mais à présent (mise à jour 2018)

un autre film 2017 sur le même thème est sorti et je l'aime, nous l'aimons tout autant!

 

 

 

 

OF LONDON de Londres of course!

 

AVEZ -VOUS IDEE DES CONSEQUENCES DE VOTRE EDUCATION SUR VOTRE FILLE?

 

8 ans une éternité!

 

 

 

jeudi 23 août à 12h06 par fleurdatlas dans Cinéma | # | 1 commentaire

smiley : regular_smile Je veux rester avec la bonne!

Bien sûr lorsqu'on se rend en un lieu inconnu, perdu au milieu des vignes, il y a fort à parier que l'on se ?  Perde!

Une demi - heure de retard et un radio-guidage pour la fin du parcours.

 

Mon amie nous attend devant la grange. Ouf, nous y sommes.

Une maison basse, toute en longueur, où court la glycine et l'humidité, jouxtée d'une terrasse avec grande table et chaises de jardin. En face la basse-cour et ses volailles bien claironnantes.

Nous sommes en retard , il faut passer à table sans attendre. Je fais connaissance du maître de maison et ancien maître de chai, la coopérative c'est à présent plus pratique. Je ne souffle mot... l'âge nous rattrape, il faut s'incliner!

 

Oeil de Vautour joue son rôle à la perfection! Elle goûte de tout, utilise sa serviette, attend que la maîtresse de maison ait agi pour faire de même, répond à sa conversation. Pour ma part je devise avec monsieur qui prend plaisir à développer ses théories sur l'éducation, l'agriculture, le cyclisme et enfin sur nos origines communes mon amie et moi.

Le repas en "toute simplicité" comporte: boisson apéritive, soupe du terroir, salade des légumes du potager, escalopes de veau accompagnées de pommes dauphines et de haricots du jardin, variétés de fromage dont maroilles, au désert notre tempérament régressif nous fait opter unanimement pour la glace au café. Point d'orgue sur café serré.

 

Nous en sommes à échanger sur les oeuvres de B P romancier historien de la vallée que monsieur a lues et appréciées. Particulièrement l'intrigue policière placée à l'époque des brigades du tigre. Il va me chercher l'un des ouvrages pour me le prêter. 

 

Mon amie, en bonne hôtesse nous fait visiter les terres et dépendances. Si je me délecte de cette plongée renouvelée dans mon enfance agreste: les remises bondées de véhicules et d'outils, tapissées de poussière  et de toiles d'araignées, cachettes propices à la nidation des poules et au couvage des oeufs, les vergers de noyers, noisetiers, pruniers, cerisiers, les bosquets touffus protecteurs de mousseronnières, les ronciers prolixes en mûres, les carrés de primeurs, Oeil de Vautour s'ennuie (peut-être de n'avoir plus le premier rôle auprès de mon amie) et demande de loin, à haute voix, à rester avec "la femme de ménage" pour l'aider. Je la prie de venir auprès de moi: "Es-tu venue pour tenir compagnie à l'employée dont tu ignorais tout jusqu'à l'existence avant son arrivée ici sur les 15h?" 

Je lui rappelle que nos conventions sont qu'elle reste avec moi, et point seule avec une inconnue pour un temps indéterminé, que la politesse veut également qu'elle demeure auprès de son hôte qui veut l'honorer en lui faisant visiter sa propriété.  Je lui rappellerai plus tard en privé combien il est mal élevé de vouloir rester avec les domestiques qui ne sont pas là pour la surveiller et la distraire ou lui faire la conversation, mais pour répondre aux exigences de travail pour lequel ils sont rétribués par la patronne, et combien il est désobligeant d'avoir dit tout haut l'expression de "femme de ménage", comme d'avoir signalé à mon amie, avec beaucoup de mauvaise grâce et de reproche dans la mine et la voix, qu'elle ne me suivait que pour ne pas avoir à subir mes représailles!

 

Une fois passé ce cap, la recherche des mûres dans les haies  et des oeufs au poulailler, la découverte des petits poussins sous leur mère, applaniront bien des difficultés. 

 

Au retour, visite de tous les appartements, même s'ils sont modestes, vétustes et sommairement rangés. C'est la tradition chez nous, on fait "tout" visiter. 

Puis visionnage de photos de notre pays, de ma ville surtout; nous repartons chargés de confitures et d'oeufs frais.

Dommage que la renarde ait englouti une part du cheptel!

 

J'aimerais avoir le temps de venir tailler les ronciers qui phagocytent les acacias et les noyers !  

 

Très belle journée, mon amie émue aux larmes (citoyens!)

 

Puisse ce temps de douceurs perdurer!

 

lundi 13 août à 20h00 par fleurdatlas dans Education | # | 2 commentaires

smiley : regular_smile Comme des princes!

 


De l'usage des bonnes manières 

J'ai acheté un livre: l'effet magique des bonnes manières.  Non pas que je les méconnaisse! Mais il y a toujours à apprendre.

 

Oeil de Vautour l'a vu et m'a interrogé à ce sujet, moi qui fus élevée selon l'étiquette princière ne peux lui refuser des explications! Bien sûr nous appliquons tout cela quotidiennement à la maison, mais la puissance de l'écrit et celle d'une lecture bien ciblée avec mise en pratique immédiate et les conseils de la yaya, ça ne se refuse pas.

 

Va donc pour la lecture des usages lorsqu'on est invité et lorsqu'on passe à table.

 

Pas question d'apporter une bouteille dans une famille où l'on produit d'excellents vins! Pas question d'apporter un dessert, une tarte, sauf à vouloir vexer la cuisinière. Le chocolatier ayant récemment fermé boutique sans successeur, ne nous reste que la possibilité d'offrir un petit livre au thème correctement sélectionné. La yaya nous conseillera un petit recueil de phrases sur l'amitié, nous y joindrons Oeil de Vautour et moi un petit mot manuscrit sur une jolie carte portant la date de l'évènement. Nous ne porterons pas garde aux récriements de l'intéressée et ne prendrons pas ombrage du fait qu'elle ne lise pas in petto ce petit message, mais lorsqu'elle serait seule, hors de notre vue. 

 

Pour les repas: les recommandations principales  sont une bonne tenue bien droite, pas de coudes sur la table, rapprochement des couverts vers la bouche d'où usage de la serviette pour éviter les taches, observation de la maîtresse de maison et copie de son savoir - faire pour traiter chaque aliment, goûter un peu de tout, attendre l'autorisation de se resservir, ne pas saucer avec le pain, prendre des quantités raisonnables pour garder de la place pour la suite du repas.

 

Nous révisons: Comment découper le melon, puis une tranche de melon dans son assiette.

 

Nous apprenons que la nappe blanche doit être dressée au souper car autrefois on essuyait sa bouche avec la nappe! (Vivent les serviettes!)

 

Rappel: toute tache sur la nappe doit être couverte d'une serviette, et on n'y pense plus, la machine à laver fera le reste.

Le repas de fête avec les invités n'est le lieu ni des récompenses pour bonne conduite et tenue, ni des punitions ou remontrances pour faute de maintien, ni des règlements de comptes, ni des jeux de massacre, de moqueries et de médisances. 

On tâche d'aller aux toilettes avant le repas.

On ne plonge pas devant les convives pour attraper l'eau ou le pain.

On ne se lève pas avant la fin du repas, sauf autorisation donnée par la maîtresse de maison.

On exprime des compliments judicieux sur les plats appréciés.

 

Succès garanti, Oeil de Vautour sait se conduire par mimétisme lorsqu'elle est de bon poil et non rebelle!

 
dimanche 12 août à 13h07 par fleurdatlas dans Education | # | commenter

smiley : regular_smile Ne pas spoiler svp!

 


 
Nous choisissons soigneusement le film que nous désirons voir, je n'ai pas d'argent à gaspiller.
Oeil de Vautour a déjà vu Mamma Mia 2008 avec sa mère, elle serait heureuse de voir la suite.
Je n'y vois pas d'inconvénients j'aime bien les comédies musicales, le thème  me semble sympa.
 
Comme à l'accoutumée, je ne consulte pas le web pour me faire une idée, je préfère mon regard brut de décoffrage.
Je me retrouve vite dans l'atmosphère de mes années de jeunesse et parviens même à verser une petite larme.
 
L'histoire est assez enlevée, l'actrice est impeccable même si les bellâtres qui lui donnent la réplique sont un peu fadasses. Ses deux consoeurs de groupe valent le détour. Je m'étonne de la disparition quasi complète de Meryl Streep dont j'avais entendu parler dans le synopsis. Par contre l'apparition de Cher me comble, un magnifique "Fernando" dans un duo surréaliste dont je me souviendrai sous les feux d'artifice. Une grand-mère qui prend chair.
 
Un gentil film familial, l'idée d'un triumvirat de pères m'amuse ainsi que les prouesses pour insérer les tubes mythiques d'ABBA.
De "bons sentiments", de la guimauve certes. Oeil de Vautour est heureuse, elle trouve l'histoire triste mais belle (oui la maman est morte mais la vie continue, tout est chatoyant et rondement mené).
 
Elle ne l'a racontera pas à sa maman, il ne faut pas spoiler! 
 
vendredi 10 août à 23h00 par fleurdatlas | # | commenter
Précédent : En avant la zumba!
 
Hébergé par karmaos.com