De l'usage des bonnes manières 

J'ai acheté un livre: l'effet magique des bonnes manières.  Non pas que je les méconnaisse! Mais il y a toujours à apprendre.

 

Oeil de Vautour l'a vu et m'a interrogé à ce sujet, moi qui fus élevée selon l'étiquette princière ne peux lui refuser des explications! Bien sûr nous appliquons tout cela quotidiennement à la maison, mais la puissance de l'écrit et celle d'une lecture bien ciblée avec mise en pratique immédiate et les conseils de la yaya, ça ne se refuse pas.

 

Va donc pour la lecture des usages lorsqu'on est invité et lorsqu'on passe à table.

 

Pas question d'apporter une bouteille dans une famille où l'on produit d'excellents vins! Pas question d'apporter un dessert, une tarte, sauf à vouloir vexer la cuisinière. Le chocolatier ayant récemment fermé boutique sans successeur, ne nous reste que la possibilité d'offrir un petit livre au thème correctement sélectionné. La yaya nous conseillera un petit recueil de phrases sur l'amitié, nous y joindrons Oeil de Vautour et moi un petit mot manuscrit sur une jolie carte portant la date de l'évènement. Nous ne porterons pas garde aux récriements de l'intéressée et ne prendrons pas ombrage du fait qu'elle ne lise pas in petto ce petit message, mais lorsqu'elle serait seule, hors de notre vue. 

 

Pour les repas: les recommandations principales  sont une bonne tenue bien droite, pas de coudes sur la table, rapprochement des couverts vers la bouche d'où usage de la serviette pour éviter les taches, observation de la maîtresse de maison et copie de son savoir - faire pour traiter chaque aliment, goûter un peu de tout, attendre l'autorisation de se resservir, ne pas saucer avec le pain, prendre des quantités raisonnables pour garder de la place pour la suite du repas.

 

Nous révisons: Comment découper le melon, puis une tranche de melon dans son assiette.

 

Nous apprenons que la nappe blanche doit être dressée au souper car autrefois on essuyait sa bouche avec la nappe! (Vivent les serviettes!)

 

Rappel: toute tache sur la nappe doit être couverte d'une serviette, et on n'y pense plus, la machine à laver fera le reste.

Le repas de fête avec les invités n'est le lieu ni des récompenses pour bonne conduite et tenue, ni des punitions ou remontrances pour faute de maintien, ni des règlements de comptes, ni des jeux de massacre, de moqueries et de médisances. 

On tâche d'aller aux toilettes avant le repas.

On ne plonge pas devant les convives pour attraper l'eau ou le pain.

On ne se lève pas avant la fin du repas, sauf autorisation donnée par la maîtresse de maison.

On exprime des compliments judicieux sur les plats appréciés.

 

Succès garanti, Oeil de Vautour sait se conduire par mimétisme lorsqu'elle est de bon poil et non rebelle!