Ou histoire lamentable de stationnement (encore une!)
 
Nous sommes décidées à aller rendre visite à  mon amie D###. 
Au moment de prendre la voiture je m'aperçois que sa voisine est mal garée (à un mètre de la tête de l'épi et un peu en travers). Je vais tenter de me dégager prudemment.
Cependant soit mauvaise manoeuvre de ma part, soit impossibilité initiale, je me retrouve à frotter contre son aile gauche et décide de stopper la manoeuvre pour ne pas détériorer davantage les véhicules. Le mien est déjà légèrement déformé sur le flanc droit et rayé soit par la peinture, soit par la gomme des pneus et protections du véhicule adverse, qui plus haut sur pneus, ne semble pas avoir subi de préjudice.
Son propriétaire est un vacancier, résident d'un département frontalier, mal garé, en stationnement génant, dont j'ignore l'identité et l'heure ou même la date de retour. Les seuls renseignements que nous possédons sont son immatriculation et sa compannie d'assurance.
Je téléphone à la gendarmerie qui ne peut rien pour moi. S'ensuit multitude de coups de téléphone en direction de la fourrière  (pas de réponse), d'intermutuelle assistance (8 communications), de mon assurance, de mon garagiste (absent pour congés), d'un dépanneur (qui veut bien venir mais dans une heure et pour 100€).
Toute cette histoire me prend 90 minutes sous une canicule impitoyable dont Oeil de Vautour souffre beaucoup.
 
J'avise un homme qui communique en vain avec la gendarmerie: un malveillant a déposé nuitamment devant chez lui un contenant de grande capacité vidé de son nectar précieux, probablement dérobé à la devanture d'une coopérative  voisine. La maréchaussée prétend ne rien pouvoir pour dégager la chaussée.
 
Solidaire de son malheur, je m'adresse à lui pour obtenir aide et en 5 minutes, avec son voisin, un "gros bras", ils mettront fin à mon supplice en ripant ma voiture vers la gauche.
 
Je n'ai plus qu'à tenter d'effacer précautionneusement les traces de gomme sur ma voiture et de polir les rayures. Ce qui me prendra une bonne heure.
 
Pour la visite, c'est fichu, mais D#### renouvellera son invitation pour un déjeuner un jour prochain. 
 
Le véhicule génant et mal garé sera remplacé le lendemain par un véhicule blanc tout aussi mal garé  et le surlendemain par une voiture grise empiétant de 50 cm sur la gauche sans nécessité.
Du coup, plus aucun autochtone ne se gare là où personne jusqu'à ce jour n'avait connu de gène ou d'embarras.