Suite des travaux de réparation de la housse à vêtements et de mes réflexions.
Supposons qu'Oeil de Vautour mente pour ne pas se faire engueuler (je plains toute sa future vie ! ) et que, comme toute enfant, elle ne se souvienne guère pourquoi je pourrais être si fort fâchée plutôt qu'amusée de sa vive imagination, je ne vais pas continuer à la questionner et la persécuter.
Je vais lui déclarer simplement que j'ai ďécidé trois choses :
- plus de jeux de société
Sauf ceux qui pourraient lui appartenir ou qu'elle pourrait avoir fabriqués
- plus de veillées à la bougie, je m'en ferai lorsque toute seule!
- tout objet abîmé ou cassé par elle donnera lieu à prélèvement effectif ou putatif sur sa tire-lire

Une injustice de ma part envers elle: ce n'est pas elle qui a ouvert le placard de la salle de bain, mais je le lui ai vivement reproché, me donne l'occasion en outre de lui faire des excuses et de lui offrir un petit cadeau (déodorant dont je supposaisqu'elle eut fait usage sans permission)
Occasion de lui expliquer que tout le monde peut se tromper, ne pas bien se souvenir et produire des excuses et une réparation.

Peu après elle me propose son aide pour faire la soupe, j'accepte avec joie et lui demande ce que nous pourrions faire en vacances les après -midi après la sieste.
Grand silence suivi de "je ne sais pas!" Dernière trouvaille de phrase passe - partout dont elle abuse et qui la dispense de plus ample recherches.

Je demande: "que faisait - on aux vacances d'été en camping?"

- La cuisine, la vaisselle, la sieste, on allait à la piscine ou rendre visite à des gens, le soir on faisait les veillées, on se faisait des copains, on allait en balades, en Espagne, à vélo, dans des parcs à thème, au sommet de la montagne, à poneys, dans des grottes, des musées, des fabriqués de gâteaux, à la fête, aux kermesses, voir des expositions, des démonstrations sportives, des match de pelote, des danses basques et flamenca avec les chevaux comme pour les ferias, le dimanche on allait à la messe, parfois à la plage au lac ou à l'océan, au camp on faisait des coloriages, on fabriquait des objets, on faisait du crochet, du tricot, des bracelets, on faisait des jeux sur des cahiers.

 

Petit détail qui a toute son importance pour Oeil de Vautour: j'ai oublié le Muse à la maison, donc pas possible de visionner des vidéos!
Mais nous ne manquerons ni d'activités, ni d'imagination!

 

Il n'y a donc qu'à piocher dans la liste que je viens de rédiger sous sa dictée!