C'est la veillée que nous faisons aux chandelles à défaut de feu de camp.


Pendant que je vais au WC,  Oeil de Vautour prend une pièce du pentamino et la passe à la flamme de la bougie.
Je reviens, et malgré l'obscurité je vois qu'une pièce a un coin noirci, je regarde de plus près: noir de fumée, odeur de plastique brûlé, le coin a commencé à fondre sous la chaleur vive.

Je m'exclame: "Mais comment as-tu pu faire une chose pareille pendant que je m'absentais deux minutes?"

Réponse magnifique:
"Je n'ai rien fait, ce n'est pas moi, le jeu était déjà comme ça!"

- Non. J'ai utilisé cette pièce au tour précédent, elle était intacte, toi seule est là, c'est toi qui a fait cela maintenant et je suis très triste que tu aies endommagé ce jeu qui est un souvenir de ma vie d'autrefois. Personne ne l'a abîmé, ni lui, ni les autres jeux que je possède, mais depuis quelques jours, les déprédations vont bon train."


Mutisme et dénégations d'Oeil de Vautour, nous allons au lit, je mets "sous clé" tous les jeux et toutes les bougies et bougeoirs.

L'écroulement de ma pile de rangement de linge me donne l'occasion de longues heures solitaires et nocturnes de travaux d'aiguilles pour remettre en état leur contenant déchiré, répis pendant lequel je réfléchis.


Je me demande si Oeil de Vautour, au cas où elle ait de sincères absences et autres trous noirs, ne serait pas atteinte de perturbations de l'état conscient ou mental! Ce qui augurerait de belles séances futures!
Après tout, sa petite enfance traumatique pourrait avoir creusé ce lit!
Il serait préférable à tout prendre qu'elle soit comédienne, menteuse, de très mauvaise foi et très polissonne plutôt que mentalement touchée ou "dissociée", comme pourraient dire des toubibs et des psy.

 

Je me raccroche avec courage à cette idée, Oeil de Vautour est une sacrée chipie!