Je prépare le pique-nique, tous les sandwishes et une soupe, puis réveille les filles qui ne démarrent pas au quart de tour et nous prenons 30 minutes de retard pour parvenir à la grande fête de l'asso Plein-Air.


Au moment de partir, les filles me rappellent vertement à l'ordre parce que c'est à moi de débarrasser la table et Oeil de Vautour bien que désoeuvrée à ce moment là ne m'offre surtout pas de m'aider
Une fois sorties de la maison je m'aperçois qu'elle a mis ses belles chaussures roses, je lui rappelle que nous partons à une journée sportive, elle ne veut pas les changer contre les chaussures de sport.
Je lui annonce que je ne m'occuperai plus de remettre ses chaussures en état (comme je l'avais fait à la suite de la marche à la fraîche où elle avait marché dans une flaque de boue).

A la base nautique, je sers toute la journée de petit chien rapporteur de sacs et d'affaires oubliées
Les filles décident de vivre nu - pieds (sous le conseil des animateurs qui eux remettent leurs chaussures pour marcher sur les chemins et courir) et se blessent la plante des pieds. 
Oeil de Tournesol vit beaucoup auprès des animateurs, et propose son aide pour installer et ranger les ateliers.
Attitude contraire à ce qui se passe à la maison où le contrat d'aide est réduit au strict minimum, et où je suis contrainte à lui suppléer seule la plupart du temps (parfois aidée par sa soeur pour la mise de table et la préparation du déjeuner) chaque fois qu'elle dort jusqu'à midi, et la majeure partie du temps lorsque nous sommes chez maman où je fais systématiquement la vaisselle et la range.
Oeil de Vautour recommence à s'en aller sans dire où elle va, avec des petites copines ou seule, s'ingénie à faire le contraire de ce que je demande, à ne pas parler lorsque je la questionne, à entrer en mutisme total lorsque je lui demande d'obéir, et à faire durer indéfiniment des actes inutiles comme essuyer ses verres de lunettes de soleil pendant 15 minutes alors que j'ai demandé qu'on parte immédiatement.


Pendant la journée les filles ont constaté que les autres enfants présents sur la base recevaient les remarques de leurs animateurs sans rechigner ni protester et obéissait à leurs parents. Oeil de Vautour a pu apprécier que les parents de sa copine refusaient qu'elle nous accompagne au bout de la base à la recherche de l'atelier paddle. Les parents en question ne me connaissent pas donc c'est totalement normal!

Pour éviter de rentrer intempestivement à la maison avant le repas du soir, Oeil de Vautour consent à me demander "spontanément"  pardon avec une magnifique phrase apprise par coeur. Je lui demande si elle comprend ce qu'elle me dit et à quoi elle s'engage concrètement.
C'est OK à ce qu'il paraît. Donc j'accepte de continuer la soirée à condition que tout se passe sans anicroche aucune et qu'on parte avant le coucher du soleil.

J'annonce que je ne m'occupe plus des sacs et affaires oubliées comme lunettes, chaussures et chaussettes laissées sur l'herbe lorsqu'on change d'atelier ou de lieu.

 

 

LENDEMAIN

Le matin au petit dej, je fais remarquer à Oeil de Vautour que je ne rapporterai pas de yaourts, il en reste trop, c'est du gaspillage, elle et sa soeur n'en consomment pratiquement plus. Oeil de Vautour en prend un et finalement ne veut pas le consommer, je lui montre qu'on peut manger les yaourts salés, je le lui prépare, elle goûte, trouve bon. Je remonte pour faire ma toilette la laissant finir et lui demande si tout va bien. Elle dit que oui, puis se rend au WC, son yaourt n'est plus sur la table ni nulle part. Je lui demande si elle l'a emporté au WC. Pas de réponse. Je lui dis que j'espère qu'elle ne l'a pas jeté au WC, que si ça ne lui plaisait pas elle devait me le dire au lieu de dire le contraire. J'annonce que, par conséquent,N je n'achète plus de yaourt Je n'ai pas de temps à perdre pour attendre des réponses qui ne viennent pas et d'argent à gaspiller pour acheter des nourritures saines qui ne sont pas consommées ou jetées.

Oeil de Tournesol se levant très tard nous prenons beaucoup de retard, tellement que le repas de midi une fois confectionné avec les enfants à base de produits d'un marché que j'ai fait seule, il est 17h 15! Fatiguées au dessert, je leur dis d'aller se reposer, moi je pense faire ma "grande toilette".

Oeil de Vautour veut voir une vidéo, je dis que "non, c'est repos" (la veille la journée sportive à fatigué).
Une de mes tantes me téléphone et nous parlons jusqu'à 19h 30. Pas de toilette pour moi! Je vais ensuite réveiller les filles, trop dormir en journée et juste avant le soir n'est pas souhaitable. Oeil de Tournesol se lève mais elle s'écroule aussitôt sur le fauteuil, je demande si elle veut rester à la maison au lieu d'aller chez ma mère pour l'aider à rétablir sa wifi. Elle répond "j'ai rien dit!".

Je lui demande de répondre à ma question " veut - elle rester?" Elle n'a pas l'air de comprendre. Je retourne réveiller Oeil de Vautour qui n'a pas bougé d'un pouce, je lui parle, lui caresse et lui gratte le bras, aucune réaction, je lui dis que je ne peux la laisser seule et qu'il me faut aller aider ma mère. Toujours aucune réaction, poupée endormie. Je dis qu'il va me falloir appeler le 15 pour demander conseil à un médecin, toujours aucune réaction. Je vais chercher le téléphone tout en expliquant la situation à Oeil de Tournesol.

Oeil de vautour descend comme une zombie et dit qu'elle ne comprend rien. En fait j'imagine qu'elle a voulu faire "la morte", ce pourrait être moitié un jeu, moitié une protestation contre mon autorité. Comme comédienne elle serait drôlement forte!
Moi je n'en peux plus de tous ses défis à mon adresse. (Tu veux que je fasse ceci, je résiste comme une masse immobile, tu m'interroges, je me mure dans le silence. Tu veux que j'obéisse, je ne fais rien, je ne t'obéis pas. Tu ne peux rien contre moi, ni me bouger, ni me frapper, ni me punir, je suis la plus forte. Je t'ai promis de te respecter? De t'obéir? Ça ne compte plus c'était hier, c'était pour obtenir de toi que nous restions à la fête. Je suis détestable? Normal puisqu'on me déteste, puisque toi, tu me détestes. Normal je suis détestable et nulle et c'est pour ça que personne ne m'aime. Si mes parents m'aimaient je serais avec eux et non avec toi qui veux que je lui obéisse et à qui je n'obéirai pas car tu n'es ni ma mère ni mon père et que tu m'empêches de faire tout ce que je veux: me maquiller et vernir les ongles toute la journée, mettre mes beaux vêtements pour faire du sport, regarder des vidéos ou la télé le plus possible, me coucher et me lever à l'heure qui me plaît, échapper aux services de vaisselle et de rangement, satisfaire aux caprices de mon aînée, être désinvolte avec le matériel et les locaux communs, partir avec des inconnus, me moquer de mes promesses et engagements! C'est vrai quel enfer elle me fait vivre cette amatxi! Il faut vraiment que je m'en plaigne dès que maman arrive!

Quoi qu'il arrive je peux n'en faire qu'à ma tête, mes parents ne m'enverront jamais en pension parce que ça coûte un bras et qu'ils n'ont pas les moyens. Je suis donc intouchable, invulnérable, invincible et tant pis si Oeil de Perdrix en pète un cable!)